20 décembre 2006

[ Mon amour m'a tué ]

Je déteste faire des rêves comme celui-ci , me réveiller en pleurant , comme avant.
Mon amour me tuait , réellement , il m'ouvrait les veines et me regardait mourir , comme si je n'étais rien pour lui , comme si je n'avais jamais été importante.
Et moi je me laissais faire , évidemment , après tout si je n'existais plus dans son coeur autant me laisser crever non ? Et je souffrais terriblement , j'avais peur de partir , peur de la suite. Lui il avait l'air serein , tranquille, le fait de voir mon sang couler partout sur lui ne le faisait même pas réagir. Il ne s'est mis a pleurer seulement quand je lui ai demandé " Tu feras quoi...Après?" puis il s'est serré contre moi sans rien dire, me donnant de doux baisers , comme pour me dire au revoir.
Et puis je me suis éveillée.

"Tu ne peux rêver de ta propre mort."


taches

Posté par Hoshiko à 20:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur [ Mon amour m'a tué ]

    ..

    Je n'ai pas aprécié ta facon de me dévaloriser sans meme savoir ..... en parlant de piercing, je fesais un généralisme... mais si mon père me fais mal, c'est pour certaine raison bien précise ....
    Ton père a toi il sais ton age ?
    Ton père en sais il plus que ton prenom alors que tu le vois tous les jour ?
    Esce que ton père te traite de fénéant en te menacant avec une chaise alors que tu es premièr de ta classe ?
    Esce que ton père t'insulte comme une merde devans tes ami car un dimanche, tu préfère sortir avec des amis plutot que tu ranger son garage ?
    Ton père t'as deja dis que tu été une éreur, et que si c'etait a refaire, il se tirerais une balle plutot que de passé cette nuit avec ma mère en me consevant
    Ton père ta deja di que si je navis pas de mère il moré deja assasiné ?
    Pk ?.. Juste parce que j'ai un style diférent .... je pourais continuer comme sa toute la nuit, mais tu t'en fou ..... tout le monde s'en fou .... Bonne soiré malgrès cela

    Posté par xXcRisXx.cow', 14 janvier 2007 à 21:09 | | Répondre
Nouveau commentaire